callContactez-nous
Home  /   Allaiter pendant les fêtes

Infor-Allaitement vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année !
Vous allaitez et vous vous posez peut-être des questions à l’approche des fêtes de fin d’année :

    Vais-je pouvoir participer comme d’habitude aux repas de fin d’année ?
  • Quels sont les aliments que je dois éviter ?
  • Mon bébé tète souvent, comment vais-je faire pour le réveillon de Noël qui se tiendra chez mes beaux-parents ?
  • Je compte boire un ou deux verres de boissons alcoolisées au réveillon de Nouvel An. Dois-je tirer mon lait ?
  • Tous les préparatifs de fêtes de fin d’année vont me fatiguer, vais-je continuer à avoir assez de lait pour mon bébé ?

Alimentation et allaitement

Aucun aliment n’est à éviter pendant l’allaitement, hormis ceux auxquels vous ou votre bébé seriez allergique. Pendant les fêtes, il en est de même, faites-vous plaisir! Après les fêtes, vous aurez l’occasion de retrouver une alimentation saine et équilibrée.

Alcool et allaitement

Il n’y a pas si longtemps, on conseillait aux femmes allaitantes de boire de la bière « pour favoriser la production de lait ». C’est faux ! Maintenant on sait, que ce qui ce qui fait venir le lait, c’est un bébé qui tète efficacement. Et, on sait aussi que l’alcool est à éviter parce qu’il passe très rapidement (30 à 60 minutes) dans le lait maternel. Votre lait contient le même taux d’alcool que votre sang.
Mais, si de manière exceptionnelle, vous consommez un verre de vin ou de bière ou toute autre boisson alcoolisée, il faudra attendre que l’alcool soit éliminé de votre corps avant d’allaiter à nouveau votre bébé.
La vitesse d’élimination varie d’une personne à l’autre, en fonction du sexe, de la corpulence, de la quantité d’alcool consommée et des aliments ingérés. Sachez que cela prend plusieurs heures.
Un tableau, reprenant le temps nécessaire à l’élimination de l’alcool du lait maternel pour des femmes de différents poids et selon leur consommation, peut être trouvé sur un site canadien au lien suivant :
https://www.beststart.org/resources/alc_reduction/pdf/Alcohol_desk_ref_F...
Généralement, une femme de taille et poids moyen mettra deux heures à éliminer une boisson alcoolisée telle qu’un verre de vin de 100 ml.
Tirer le lait n'augmentera pas la rapidité d'élimination de l'alcool, ni au niveau du lait, ni au niveau de l'organisme. Boire de l’eau et du café non plus. Il faut attendre que le temps passe…
Si vous prévoyez de consommer de l’alcool pendant les fêtes, le mieux est de vous y préparer. Vous pouvez tirer du lait pendant les jours ou semaines qui précèdent cette consommation. Ce lait conservé au congélateur pourra ainsi être donné à votre bébé, le temps que l’alcool soit éliminé de votre organisme.
Si vos seins sont engorgés quand vous avez encore de l’alcool dans le corps, tirez votre lait et jetez-le.
Certains recommandent de s’abstenir de toute boisson alcoolisée pendant le premier mois de vie de l’enfant parce que l’alcool peut perturber son sommeil. Et aussi parce qu’à cet âge-là, il est très difficile de prévoir quand aura lieu la tétée suivante.

Allaiter en public

Si vous ne souhaitez pas vous séparer de votre bébé pendant les repas de fin d’année, ni vous isoler de la fête pour allaiter, mais que vous vous sentez gênée d’allaiter en public, sachez qu’il est possible d’allaiter sans attirer l’attention des autres personnes présentes. Certaines femmes allaitent tellement discrètement que personne ne le remarque. En effet, les pulls et les tee-shirts se relèvent facilement, les soutiens-gorge se dégrafent aisément pour des tétées qui ne nécessitent pas de dénuder tout le sein. Porter un tee-shirt en dessous d'une chemise, d'un gilet ou d'une veste permet d'allaiter facilement. Les foulards et châles peuvent également être bien utiles. Les personnes qui remarquent qu’une femme allaite sont parfois étonnées, souvent admiratives et rarement choquées. Ne confondons pas ces réactions avec une condamnation.

Fatigue et allaitement

La fatigue ne diminue pas la quantité de lait qu’une maman produit pour son bébé. Tant que le bébé peut téter selon ses besoins, la maman aura assez de lait.
Parfois, la maman, absorbée par les préparatifs des repas et des fêtes est un peu moins attentive aux besoins de son bébé. S’il tète moins souvent, il se peut qu’il ne reçoive pas assez de lait. Si cela a été le cas, donner le sein plus fréquemment dans les jours qui suivent arrangera les choses la plupart du temps. Mais, comme d’habitude, soyez attentive aux signes indiquant que votre bébé a reçu suffisamment de lait : ses urines, ses selles et sa tonicité doivent rester normales.